Jay Le Barbier, Le Barbershop KRWN

Jay Le Barbier, Le Barbershop KRWN

Le barbershop KRWN, prononcer « crown », est un barbier qui te promet une expérience qui n’a « rien à voir avec ta coiffeuse ». Soit une coupe de cheveux et/ou une taille de barbe qui saura faire ressortir le mâle alpha qui sommeille en toi, le tout dans une ambiance bien virile où on aime aussi jaser café, cigare et whisky.

L’enseigne compte déjà trois succursales dont la petite dernière se trouve en plein Saint-Roch, dans la rue Saint-Joseph, où nous avons rencontré Jeremy Laliberté-Vincent plus connu sous son nom d’artiste Jay Le Barbier.

 

Le Barbershop KRWN
Barbier Le Barbershop KRWN – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Qui est ton barbu préféré ? Et qu’est-ce que tu aimes dans la vie, à part les poils ?

Jay : Pour mon barbu préféré… je vais dire mon partenaire Max. Il a rasé sa barbe l’année passée et elle avait déjà repoussé au bout de seulement deux semaines ! C’est quelque chose.

Sinon dans la vie, j’aime ce qui est créatif ou manuel, ce qui fait jouer ton cerveau, comme la photographie et le dessin. D’ailleurs, on pourrait dire que la coupe de cheveux est une forme d’expression artistique, même si ça reste très abstrait. KRWN Studio, ça me permet aussi de jouer avec mon appareil photo, avec les réseaux sociaux, qui sont d’autres moyens de s’exprimer.

 

Le Barbershop KRWN
Barbier Le Barbershop KRWN – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Comment es-tu devenu barbier, la barbe est-elle un prérequis ? Qu’est-ce qui différencie le KRWN d’un salon de coiffure plus classique ?

Jay : Je m’apprêtais à aller étudier le marketing en Californie quand j’ai rencontré Max, qui est devenu mon barbier, puis mon associé ! Et non, la barbe n’est pas un prérequis, ni pour être barbier ni pour venir chez le barbier. Mon client le plus jeune avait 8 mois, et on coiffe même des femmes occasionnellement, mais c’est à leurs risques et périls !

Ce qui différencie le KRWN, ce n’est pas tant la clientèle que l’ambiance. Nos « barberista » peuvent te faire une coupe, te tailler la barbe, et te servir un super espresso au comptoir. Et si tu veux la totale, tu peux même repartir avec un morceau de linge made in Canada qu’on propose ici.

 

Le Barbershop KRWN
Barbier Le Barbershop KRWN – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Dans vos rangs, vous comptez des apprentis barbiers, des barbiers et des masters barbiers. Comment passe-t-on de Padawan à Jedi ?

Jay : Tout le monde est formé à l’interne. Nos gars arrivent avec zéro expérience, et on en fait des machines de guerre ! Moi-même je n’ai pas fait d’école de coiffure, j’ai appris de Max qui s’est formé à Miami, et d’un autre barbier rencontré en Californie qui a agi comme mon mentor.

L’échange de techniques et la pratique, c’est ce qui permet de progresser. Dans notre meute, on se serre les coudes : la formation commence par deux semaines d’observation, puis l’apprenti barbier s’entraîne sur des amis, jusqu’à ce qu’il soit prêt à coiffer des clients. Les clients paient 25% moins cher lorsqu’ils sont entre les mains d’un apprenti, car cela peut être un petit peu plus long. L’apprenti barbier est supervisé, et il prend le temps qu’il faut pour que la coupe et la taille soient exécutées à la perfection.

 

Le Barbershop KRWN
Barbier Le Barbershop KRWN – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Pourquoi ne pas ouvrir une école KRWN ?

Jay : On y a toujours pensé. Mais pour l’instant, on est occupés à solidifier nos bases. On a beaucoup d’apprentis en ce moment, et on veut continuer le développement de ces gars-là qui ont un énorme potentiel. La prochaine étape, c’est de proposer des ateliers, en dehors des heures d’ouverture du barbershop.

Dans les prochains mois, on va aussi être occupés à développer toujours plus notre club KRWN. Il y a trois volets à cela : l’événementiel, avec six événements éducatifs par année autour de thématiques telles que les cigares et les whiskys ; la boutique KRWN, qui offre 15 à 20% de rabais aux membres du club sur les produits, le linge et le café ; et les commerçants partenaires, qui offrent des rabais à nos membres.

 

Le Barbershop KRWN
Carte du Club KRWN – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : As-tu réussi à faire une coupe au maire Régis Labeaume, comme tu t’étais lancé le défi sur Facebook ?

Jay : Malheureusement non. Mais le conseiller personnel de Labeaume était présent à l’inauguration de notre succursale de Saint-Roch, et il m’a confié que mon invitation s’était bien rendue jusqu’au maire. Mais Régis est un homme bien occupé, et fidèle à son coiffeur semble-t-il, ce que je peux comprendre. En tout cas, l’invitation est toujours valable !

En termes de célébrités, on a comme clients les membres de The Lost Fingers, à qui on a coupé les cheveux juste avant leur photoshoot pour un album qui sortira à Noël.

 

Terence : Mis à part KRWN, quel est ton commerce ou ton commerçant préféré à Québec ?

Jay : J’adore District Saint-Joseph, ils ont un bel avenir devant eux d’après moi, parce qu’ils apportent quelque chose d’underground. Dans le style éducatif, avec de la bonne bouffe et de bons cocktails, L’Atelier est intéressant aussi.

 

Plus d’information : krwn.ca • facebook.com/KRWNStudio

Le Barbershop KRWN St-Roch  • 461 Rue Saint-Joseph Est, Québec • 418-529-8538

 

 

Propos recueillis par Terence Tyr • Photos par Luis Manjarrez • Une initiative Urbz