Jessica, La Planque Jeux Vidéo

Jessica, La Planque Jeux Vidéo

La Planque Jeux Vidéo est un magasin de jeux vidéo actuels et rétros, situé dans le quartier Saint-Roch de Québec. Passez y faire un tour pour rencontrer la sympathique équipe qui promet de vous « conseiller » plutôt que de vous « vendre », et qui s’implique comme personne dans sa communauté !

Rencontre au numéro 249 de la rue Saint-Vallier Est avec Jessica Leullier, fondatrice de La Planque qui nous reçoit, capuche de Pikachu sur la tête.

 

Terence : Que faisais-tu avant de fonder La Planque Jeux Vidéo ?

Jessica : Avant de travailler ici, j’ai eu d’autres vies. Les 10-15 dernières années, je travaillais dans le domaine du jeu vidéo, mais je les fabriquais ! J’ai travaillé pour Ubisoft, Sarbakan, Frima, et j’avais aussi des contrats comme travailleur autonome. J’ai été formatrice, artiste 2D et background artist, donc je faisais de l’illustration ou je formais des gens à faire de l’illustration pour les jeux vidéo.

 

Terence : T’as passé la fin de semaine au Nadeshicon, un festival de culture japonaise. C’était comment ?

Jessica : On est impliqués là-dedans depuis les 3 dernières années. Ça s’est super bien passé. Il y avait énormément de cosplay, les gens étaient de bonne humeur et il y avait des gens de tous les âges. Il y avait l’orchestre de jeux vidéo que je ne manque JAMAIS. J’en avais le poil qui me dressait sur les bras ! Overall ça s’est super bien passé et j’ai vraiment hâte d’être à l’année prochaine.

 

La Planque Jeux Vidéo
Boutique La Planque Jeux Vidéo – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Il y a aussi le Warpzone qui arrive, ce samedi 9 avril au terminal des croisières de Québec, et tu en es la fondatrice. Qu’est-ce que c’est et comment ça s’annonce ?

Jessica : C’est une ode aux jeux vidéo. On essaie depuis des années de montrer que les jeux vidéo font partie de notre culture et qu’ils ont un impact positif ! C’est quelque chose de rassembleur les jeux vidéo, on a plein de souvenirs d’enfance liés à ça. Tout le monde est touché de près ou de loin. Regarde maintenant à Québec, les compagnies de jeux vidéo poussent les unes après les autres. Nous, on essaie de couvrir le plus possible toute l’histoire du jeu vidéo.

Le Warpzone, c’est notre expo à nous, on a 400-500 jeux que les gens peuvent toucher, auxquels ils peuvent jouer. Et on voit des gens de tous les âges qui se ramassent tous ensemble autour de cette passion. Et pour ceux qui n’étaient pas déjà passionnés, c’est l’occasion de se rendre compte qu’ils sont peut être passés à côté de quelque chose… Et après ça notre job avec La Planque, c’est de continuer à fournir les passionnés et à faire de la sensibilisation, en faisant tomber les préjugés autour des jeux vidéo.

 

Terence : Quels sont-ils, ces préjugés ?

Jessica : Je vais te dire les préjugés que je me suis fait mettre dans la face quand j’ai essayé d’obtenir des prêts pour ouvrir La Planque. D’ailleurs, j’en n’ai jamais eu ! Je me suis cogné le nez dans toutes les portes, ça a été : « vous voulez engraisser les jeunes ? », « vous voulez les rendre violents ? », « faut pas vendre de jeux de guerre », « ça rend violent », « ça rend asocial »… En faisant le Warpzone, on prouve que c’est vraiment l’inverse ! Tout le monde joue ensemble, tout le monde partage. On se sert du Warpzone pour péter ces préjugés-là, chaque année, et ça marche !

 

La Planque Jeux Vidéo
Boutique La Planque Jeux Vidéo – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : La Planque Jeux Vidéo est impliquée dans le Nadeshicon et le Warpzone, mais aussi dans Expo Québec et dans le Salon du jeu et du jouet de Québec. Est-ce que j’en oublie ? Qu’est-ce qui vous pousse à vous investir dans autant d’événements ?

Jessica : On est aussi dans les Maisons des jeunes. On se sert de notre magasin pour récolter les dons de jeux, et les gens sont vraiment généreux à ce niveau-là. On leur fait aussi des activités gratuites, des mini-Warpzone dans les maisons des jeunes pour rallier les kids, faire venir les jeunes. Les jeux vidéo c’est un bon point de départ pour à peu près n’importe quelle bonne action.

On est là aussi pendant la Parade des jouets. On est là dans le plus d’événements pertinents possible tout au long de l’année. Une fois que t’as l’attention des gens, tu peux faire passer un message, que ce soit pour dire que les jeux vidéo « c’est pas nécessairement violent », « c’est mieux avec modération » ou « ça peut servir à sociabiliser ».

Il y a des gens qui sont très gênés, qui ont des problèmes d’intégration sociale, et qui vont se servir des jeux vidéo pour briser la glace. On prend même des jeunes en stage de chez Gestion jeunesse ou de chez Carrefour jeunesse-emploi, et ces jeunes-là on essaie de leur montrer comment ça marche dans une entreprise. On n’a aucune subvention pour ça, on le fait gratuitement, mais on sait qu’on le fait pour la relève ! On se sert des jeux vidéo pour les requinquer un peu !

On endosse aussi des organismes qui luttent contre le décrochage scolaire. On considère qu’on est une entreprise à vocation sociale. Bien sûr, on est là pour faire de l’argent et pour en vivre, mais on utilise une partie de nos bénéfices pour défendre des causes qui nous tiennent à cœur. Et on ne le fait pas pour avoir un reçu d’impôt, mais juste parce qu’on veut servir à quelque chose sur la planète Terre. Au lieu de prendre tout l’argent et de te le mettre dans les poches, t’en prends une partie pour faire un monde meilleur.

 

La Planque Jeux Vidéo
Boutique La Planque Jeux Vidéo – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Chez La Planque Jeux Vidéo, quelle est votre force ?

Jessica : Pour nos clients, c’est la variété des jeux et des produits qui sont en vente ici. Et puis chez La Planque, on essaie de faire en sorte que tu sois DANS un jeu vidéo. Regarde  nos murs, ce sont des scènes complètes de jeux vidéo. T’as des anneaux de Sonic ici, des tuyaux de Mario Bros là, du gazon par terre, le château dans le fond et le ciel étoilé. On a des arcades gratis, nos jeux sont abordables, on couvre toutes les époques, on a de la super marchandise qui vient du Japon et on connait le nom et la face de nos clients. On tient absolument à conseiller plutôt qu’à vendre. Le but c’est que la personne reparte avec ce qui va la rendre heureuse et qui rentre dans son budget.

 

Terence : Quel jeu ou série de jeux est, pour toi, une véritable œuvre d’art ?

Jessica : Il y en a beaucoup parce que tout est artistique dans un jeu : l’histoire est artistique, les visuels ce sont des artistes qui les ont fait, la musique ce sont des artistes qui l’ont faite, et – je m’excuse – mais programmer, c’est un ART ! Donc tous les jeux sont artistiques, des pires aux meilleurs.

Si j’ai à choisir avec mes goûts à moi, les deux séries que je trouve vraiment hot c’est tout ce qui a rapport avec Zelda, et les Final Fantasy. C’est vraiment over the top. Un de mes jeux préférés, c’est Katamari Damacy, parce que c’est une explosion de couleurs et que c’est un concept qu’aucun autre jeu n’a exploité. Côté visuel, présentement Fallout 4 c’est parfait, c’est magnifique. Et le jeu où tu grimpes sur des géants parce que ta femme est morte… Shadow of the Colossus !

 

La Planque Jeux Vidéo
Boutique La Planque Jeux Vidéo – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Tu connais Twitch, le site qui permet de voir d’autres joueurs en train de jouer ? Qu’est-ce que t’en penses ?

Jessica : C’est un beau tunnel communicationnel bidirectionnel ! (rires) Tu peux regarder du monde, puis communiquer avec et vice-versa. Ça donne une possibilité de plus aux gens, ça ramène le jeu à sa fonction sociale, encore une fois. Je vais fouiner dessus de temps en temps. J’aime bien Denis Talbot, donc je vais regarder Radio Talbot.

Ce n’est vraiment pas impossible, dans un futur assez proche, que La Planque ait sa chaîne sur Twitch. Il y a des gens qui sont intéressés même à nous regarder travailler, il y a des gens qui viennent ici juste pour s’asseoir, jaser avec nous, jaser avec les clients. Ici, c’est un lieu d’émancipation pour la culture geek. C’est comme le Warpzone, mais à plus petite échelle et toute l’année.

Les gens qui viennent ici ne se connaissent pas nécessairement mais ils vont discuter ensemble de toutes sortes de choses. Des fois ils peuvent vraiment coller ensemble pendant des heures ! C’est une bonne chose que l’oxygène ne coûte rien, c’est ce que je leur dit quand ils pensent à tort qu’ils nous dérangent ! Tout ça pour dire que Twitch, c’est un bel outil.

 

Terence : Vous mettez à l’honneur les jeux rétro. Est-ce que « les jeux vidéo, c’était mieux avant » ?

Jessica : Ce n’était pas mieux avant, c’était différent ! Il y a du bon et du mauvais dans toutes les époques. C’est comme pour la musique, tout ça est très relatif. Maintenant, beaucoup de jeux ressemblent à des films, il y a un gros budget qui est mis sur l’apparence, parfois au détriment du script. Avant, c’était un peu l’inverse. On ne peut pas comparer ça, c’est une évolution.

 

La Planque Jeux Vidéo
Boutique La Planque Jeux Vidéo – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Si tu étais un personnage de jeux vidéo, ce serait lequel ?

Jessica : Ça serait probablement Pikachu, mais j’aimais bien aussi Rikku et Selphie dans la série Final Fantasy. J’ai déjà fait un cosplay de Rikku, d’ailleurs. Elle est un petit peu énervante mais elle est finalement super sympathique, elle aime tout le monde et elle a bien de la peine quand il arrive quelque chose aux autres.

 

Terence : Qu’est-ce que t’aimes dans la vie, à part les jeux vidéo ?

Jessica : Les camions, les pépines, j’aime les tortues-ninja, je collectionne les jouets des années 80-90 et j’ai un gros fix sur les courts métrages et les youtubeurs. J’aime les sketchs, les impros. Dans ce registre-là, j’aime Golden Moustache et Salut les Geeks. C’est une passion que je partage avec ma fille ! Avec mon meilleur ami aussi, on trouve le plus possible de vidéo intéressantes et drôles et on se les partage, on appelle ça « trouver des filons ». Moi aussi j’aimerais vraiment être payée à dire des niaiseries et à faire des sketchs !

 

Terence : Mis à part La Planque Jeux Vidéo, quel est ton endroit préféré ou ton commerçant préféré à Québec ?

Jessica : Le Macfly, j’adore les gars ! La Revanche, évidemment, avec qui on fait beaucoup d’événements. Fanamanga. Et La Cuisine, on est super chumy avec eux, ils viennent nous porter du pâté chinois ! Et nous on va leur porter des jeux vidéo, pour que les gens puissent jouer en même temps qu’ils mangent. Et c’est une institution qui n’a plus besoin d’être présentée, mais le Scanner Bistro, c’est vraiment cool qu’il continue à fonctionner. Le café Nektar qui a ouvert quasiment en même temps que nous, je les connais bien. L’Inventaire aussi ! Et on est super chumy avec La Ninkasi, ils ont même un shooter qui n’est pas écrit sur l’ardoise, c’est le Warpzone ! Tu peux le demander, ils l’apprennent à tous les barmans et toutes les barmaids.

 

Plus d’information : laplanquejeuxvideo.ca • facebook.com/laplanquequebec

La Planque Jeux Vidéo • 429 Rue Saint-Vallier Est, Québec • 418-977-0800

 

 

Propos recueillis par Terence Tyr • Photos par Luis Manjarrez • Une initiative Urbz