Emmanuel, L'Inventaire

Emmanuel, L’Inventaire

L’Inventaire est une boutique de trouvailles et d’inventions pour la maison, la cuisine et les enfants. À votre prochaine panne d’idée cadeau, marchez jusqu’à la rue Saint-Joseph, dans le quartier Saint-Roch, pour découvrir plus de 450 gadgets insolites à offrir ou à s’offrir.

« Funky » et « éclectique », voilà deux mots qui décrivent bien l’endroit et que vous retrouverez souvent dans la bouche d’Emmanuel Labbé, le grand voyageur qui tient L’Inventaire avec beaucoup de coolitude !

 

Terence : J’ai lu quelque part que tu faisais tout par toi-même, jusqu’au mobilier de la boutique ?

Emmanuel : Exact ! Je suis administrateur, vendeur en boutique, acheteur, recherchiste… j’ai fabriqué le comptoir qu’il y a là, et j’ai conçu les tables à deux étages qu’il y a là. On s’appelle L’Inventaire, alors j’ai voulu qu’on retrouve dans notre boutique des étagères de métal, des palettes, des éléments bruts comme des tables en bois. Le tout est très simple, « lay back », on fait payer nos clients pour les articles avec lesquels ils repartent, pas pour la déco de la boutique !

 

L'Inventaire
Boutique L’Inventaire – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Tu racontes avoir eu l’idée d’ouvrir la boutique L’Inventaire au retour d’un voyage à Paris. Comment cela s’est-il passé ?

Emmanuel : J’allais à Paris sans vraiment de but, pour déconnecter. Je ne pense pas qu’il faille une raison pour voyager, le but est juste d’aller voir des choses que tu ne vois pas ailleurs, et c’est ce qu’il s’est passé. Sans ça, je n’aurais pas eu l’idée de L’Inventaire. Là-bas, je suis tombé sur des boutiques très éclectiques, très fun. Arrivé le temps des fêtes, quand j’ai voulu faire des cadeaux originaux, j’ai cherché le même genre de boutique à Québec, mais je n’en ai pas trouvé. Alors ça m’est resté en tête, et après quelques mois j’ai pris le temps et l’argent pour créer un premier inventaire justement, un stock, et je me suis lancé. Vive les voyages !

 

Terence : Tu te décris comme un voyageur dans l’âme. Quelles sont tes trois destinations préférées dans le monde ?

Emmanuel : Barcelone en Espagne, pour l’art, la culture, et pour la chaleur du peuple. Pour les paysages, la Nouvelle-Zélande, c’est génial ! Et l’Amérique du Sud pour sa culture également : Venezuela, Bolivie, des endroits où les gens ont le contact facile, où les habitants n’ont pas de petite bulle comme ici ou comme en Europe.

 

L'Inventaire
Boutique L’Inventaire – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : En ouvrant la boutique de cadeaux, trouvailles et inventions L’Inventaire, tu voulais surtout avoir du fun. L’objectif est-il atteint ?

Emmanuel : Oui, franchement ! Et c’est un petit peu devenu notre force, les gens sentent qu’on a du fun, et ils en ont aussi. On rit avec les clients, on se fait des high-fives, on se raconte des blagues, et j’ai l’impression que ça ne se fait pas partout. Nous on n’a pas de gêne, on est là pour avoir du fun et on est nous-mêmes. À ce niveau là, ça m’a été utile d’être barman avant ça pour avoir de l’entregent, pour être chill, relax.

 

Terence : Est-ce un mode de vie qui te permet encore de voyager ?

Emmanuel : Non ! Pour l’instant ma boutique a besoin de moi. Si je m’en allais, j’aurais l’impression de perdre le contrôle. Notre recherche d’articles se fait beaucoup par internet pour le moment, mais si on était amenés à grossir, pourquoi pas voyager pour aller chercher des produits ? J’y ai déjà pensé.

Un point vraiment cool, c’est que les gens partagent leurs trouvailles avec nous. On reçoit des photos d’objets de nos clients quand ils sont en voyage, à New York par exemple. Il y a une 10ène d’objets qui sont en boutique parce que des clients nous les ont proposés ! On a réussi à créer cette atmosphère de partage et de découverte.

 

L'Inventaire
Boutique L’Inventaire – Crédit photo : Luis Manjarrez

 

Terence : Quels sont les trois objets incontournables à se procurer chez L’Inventaire, d’après toi ?

Emmanuel : Louis mon associé et moi en avons un, alors je vais dire le Mighty Wallet, c’est un portefeuille en microfibres. C’est écolo, indéchirable, imperméable et aussi mince que s’il avait été fait en papier. Et ils sont funs ! Regarde le miens, il représente ma façon de voir la vie : « Live with two eyes open », donc ouvre les yeux et il va t’arriver plus de choses !

 

Mighty Wallet
Mighty Wallet

 

J’aime beaucoup le Sky Planter et je suis fier de l’avoir en boutique parce que j’ai l’exclusivité sur la rive Nord de Québec ! Ça sauve de l’espace parce que le pot est suspendu au plafond, et c’est très design.

 

Sky Planter
Sky Planter

 

Et pour finir, nos lampes, globes et présentoirs électromagnétiques. Ils font toujours leur effet sur nos clients qui entrent chez L’Inventaire pour la première fois !

 

Lampe électromagnétique
Lampe électromagnétique

 

Terence : Mis à part L’Inventaire, quel est ton endroit préféré ou ton commerçant préféré à Québec ?

Emmanuel : J’aime beaucoup la librairie Première Issue sur la rue d’Auteuil, qui est spécialisée dans les bandes dessinées. Je suis fan de BD et mon frère est un mordu de BD, donc je dois y aller à chaque fois que j’ai besoin de lui faire un cadeau, voir si je peux trouver un truc qu’il n’a pas déjà. C’est comme une caverne d’Ali Baba pour les bandes dessinées !

Louis et moi on aime beaucoup Rétro Bordello, un peu plus loin sur St-Joseph, une boutique vintage avec une ambiance de malade. Pas très loin d’ici il y a aussi Le Knock-Out, une boutique de vinyles, c’est tenu par des gens simples et passionnés. Ils accueillent aussi des concerts, bref, c’est unique à Québec !

 

Plus d’information : boutiquelinventaire.com • facebook.com/boutiquelinventaire

L’Inventaire • 786 Rue Saint-Joseph Est, Québec • 418-614-2584

 

 

Propos recueillis par Terence Tyr • Photos par Luis Manjarrez • Une initiative Urbz